La ventilation naturelle et mécanique pour traiter l’humidité

La ventilation est complémentaire à toutes les autres méthodes de traitement du salpêtre, aidant à maintenir un niveau d’humidité peu élevé ainsi qu’à réduire le risque de condensation et d’apparition de moisissures et d’acariens. Elle contribue de façon générale à améliorer la salubrité et ainsi l’habitabilité de votre logement.

Quel est le principe de la ventilation ?

Cela consiste à installer un système d’aération permanente qui aide à régénérer l’air à l’intérieur de la maison en rejetant l’air vicié et créant une atmosphère plus saine à respirer et moins favorable aux maladies telles que les allergies et les affections respiratoires.

Comment améliorer la ventilation ?

Pour ce faire, deux types de solutions s’offrent à vous : la ventilation naturelle et la ventilation artificielle. Bien que la première soit financièrement plus avantageuse et plus facile à intégrer grâce à de simples habitudes quotidiennes, elle est malheureusement souvent insuffisante pour traiter les problèmes d’humidité plus sérieux. Dans ce cas, on doit se tourner vers l’installation de systèmes plus efficaces de ventilation automatiques.

Ventilation naturelle :

Ouvrir les fenêtres de votre logement plus souvent même par temps frais afin de favoriser la circulation d’air entre les différentes pièces
Ventilation transversale : aménager des ouvertures et des sorties d’air naturelles dans le cas où le logement n’en serait pas suffisamment doté
Veiller à maintenir la propreté de ces sorties d’air en les dépoussiérant afin qu’ils ne se bouchent pas

Ventilation artificielle ou mécanique :

VMC simple flux ou double flux :

il s’agit d’un petit dispositif motorisé qui permet d’évacuer l’air impur vers l’extérieur tout en laissant pénétrer l’air neuf à l’intérieur

VMR (Ventilation Mécanique Répartie) :

ce type de ventilation utilise un réseau d’aérateurs individuels séparés pour chaque pièce de la maison. Il ne convient que pour la rénovation des logements anciens et est surtout adressée aux pièces les plus exposées à l’humidité telles que la salle de bain ou la cuisine.

VMI (Ventilation Mécanique Inversée) :

Le principe consiste à évacuer l’air vicié vers l’extérieur avant d’insuffler de l’air neuf préalablement filtré et réchauffé à l’intérieur de la maison. Idéale dans le cadre de rénovation, cette solution s’installe dans les combles ou en applique et ne demande que très peu de travaux. Certaines entreprises de traitement de l’humidité en ont fait leur spécialité et les proposent pour lutter contre les problèmes récurrents de condensation ou de moisissures dans les maisons.

Le puits provençal :

le puits provençal ou canadien est une technique qui permet d’équilibrer la température du sol d’une construction tout au long de l’année en réchauffant ou refroidissant l’air selon le besoin. Le procédé consiste à introduire de l’air frais venant de l’extérieur dans un réseau souterrain où sa température sera stabilisée avant d’être transmis vers l’intérieur du logement afin de permettre la ventilation.

Ces autres méthodes de traitement pourrait aussi vous intéresser :